𝐈-𝐑𝐄𝐂𝐊𝐄, 𝐮𝐧𝐞 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐥’𝐢𝐧𝐬é𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭é

L’opposition s’impose, le dialogue s’annonce
Nous sommes avertis, les terroristes nous épient ! Cette alerte est bien prise au sérieux par l’Union africaine. Avec les trois déversoirs d’ex-combattants libyens sahélo-sahéliens que constituent le Niger, le Mali et le Burkina Faso, aucun voisin n’a le droit de minimiser la menace fondamentaliste sans entrevoir des mesures de protection et de riposte.
Ainsi va le monde. L’UA a lancé, ce 16  juillet 2022, sa plateforme d’alerte précoce pour lutter contre l’insécurité sur le continent, dénommée I-RECKE (en français, Échange interrégional de connaissances sur l’alerte précoce et la prévention des conflits). Elle utilise les dernières technologies pour fournir des alertes rapides aux pays africains sur les menaces à la paix. L’UA prend ainsi ses responsabilités pour jouer un rôle crucial dans la prévention des conflits sur le continent. Avec  I-RECKE, la mission est celle de tous les pays.
Détecter et communiquer les menaces à la paix. Tel est le message lancé par la Vice-présidente de la Commission de l’UA, Monique Nsanzabaganwa, lors de l’inauguration de la plateforme en marge de la 41e session ordinaire du Conseil exécutif de l’institution supranationale du continent. L’objectif d’I-RECKE est d’aider tout pays à renforcer sa résilience et sa stabilité, et améliorer le partage d’informations entre voisins.
I-RECKE c’est pour notre sécurité. ça ne sert ni sommets ni discours ronflants. J’ai dit.
Par Diallo Alpha Abdoulaye
(Billet paru dans Le Populaire du lundi 18 juillet 2022)
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
elementum Praesent consectetur venenatis, porta. eleifend Aliquam ut