Congrès de USTG : la nouveauté est que Abdoulaye Sow de FESABAG remplace Louis Mbemba Soumah au poste du 1er secrétaire général

Devant un parterre d’invités et les membres du bureau exécutif national de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), le congrès a procédé ce mercredi l’élection des nouveaux membres pouvant occuper le bureau exécutif national de l’USTG. Trois jours durant, le congrès de l’USTG a fini par élire au poste de 1er secrétaire général, Abdoulaye Sow de la FESABAG et Aboubacar Soumah du Slecg au poste également de secrétaire général adjoint de ladite centrale syndicale.

A l’entame du congrès, l’honneur est revenu au secrétaire général sortant de l’USTG, Louis M’Bemba Soumah, de présenter le nouveau bureau national exécutif de l’USTG, élu pour 5 ans, aux rangs desquels il occupe désormais la présidence d’honneur.

« Ces jours-ci nous vivons un moment important, jour qui sera écrit dans les annales de l’histoire syndicale l’USTG », lance-t-il en exergue de son discours avant de faire un appel aux membres de l’USTG à l’union.

« Ce bureau nous promet, je ne dis pas des monts et merveilles, il fera tout pour changer réellement les conditions des travailleurs. D’ailleurs une bagarre a commencé par nos frères et sœurs enseignants, et nous allons la terminer. Ce que nous demandons c’est de nous réunir, serrer les rangs d’être unis comme un seul homme, être sincère entre nous (…) martèle Louis M’BEMBA Soumah.

A chaud, le nouveau secrétaire général de l’USTG, ex-secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow, a décliné les priorités de son équipe, et reconnaît le bicéphalisme au sein de l’USTG et décide de « construire un ensemble très fort du mouvement syndical guinéen, parce qu’on ne peut pas aller sans unité… », martèle-t-il.

Pour Abdoulaye Sow, sa priorité reste avant tout le « rassemblement de toutes les centrales syndicales et les fédérations autour de l’USTG ».

Présent à ce congrès, Me Mohamed Traoré, bâtonnier, président de l’ordre des avocats de Guinée, a en appelé à l’indépendance du nouveau bureau syndical élu. Avant d’insister qu’ « un syndicat n’est jamais fort quand il n’est pas indépendant. Vous le savez bien lorsque vous lisez les dispositions du code du travail, l’un des critères de la représentativité d’un syndicat est son indépendance vis-à-vis des organisations confessionnelles et administratives », précise le bâtonnier.

A noter que, le mois octobre passé, une autre frange de l’USTG avait élu à Mamou, Abdoulaye Camara comme secrétaire général.

 

Mamadou Dian Bah

628 568452

 

Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !