Environnement : l’ONG Cipad Guinée envisage de reboiser 4 hectares à Tamita ( Boffa)

La lutte contre le réchauffement climatique pour barrer l’avancée du désert est le cheval de bataille de l’ONG Cipad Guinée, reconnue à l’internationale dans ce domaine si cher à la nature. Le samedi 6 août, les acteurs de cette entité de défense de l’environnement étaient dans la sous-préfecture de Tamita, préfecture de Boffa. La cérémonie a mobilisé la population rurale, les autorités préfectorale, sous-préfectorale, le chef préfectoral de l’environnement, le commandant d’infanterie de Boffa. Il était le premier à donner le coup d’envoi du reboisement à travers le premier plan mis à terre, le préfet de Boffa Mamadou Ciré Bah s’est d’abord réjoui du choix porté sur sa localité, avant de féliciter l’initiative de CIPAD international Guinée.

 » Planter un arbre, c’est un acte hautement salutaire. Quand on sait tout ce qui nous guette dans le changement climatique, aujourd’hui nous avons tout intérêt à remettre notre couvert végétal pour nous protéger non seulement de ces changements climatiques catastrophiques, mais en plus freiner l’avancée du désert vers nous  », a dit le premier magistrat de Boffa.

Pour sa part, le sous-préfet de Tamita, localité qui a bénéficié cette activité de reboisement s’engage pour la protection:  » faisons tous les moyens pour pouvoir protéger ces arbres qui seront plantés, on ne peut pas vivre sans environnement. Et l’environnement, ce sont les plantes », a déclaré Aguibou Tall.

Le chef section préfectorale de l’environnement qui est très dégourdi pour la réussite de ce lancement, Adjudant-chef Keira, dira pour sa part:  » le slogan pour la campagne de reboisement pour l’année 2022 est : un guinéen un arbre planté et protégé. Car nous sommes à une période de réchauffement climatique, les mesures, les voies et moyens pour atténuer l’avancée du réchauffement climatique et l’avancée du désert, c’est le reboisement. Donc, c’est la raison de la présence de l’ONG CIPAD-GUINÉE pour nous appuyer, appuyer le ministère de l’environnement à lutter contre le réchauffement climatique« .

Pour terminer, le patron de Cipad Guinée considéré de nos jours sur le continent africain comme un influenceur du climat Mamady Aminata Touré reste toujours préoccupé par le réchauffement climatique et s’inquiète pour l’avancée du désert. [ Comme vous l’avez constaté, c’est la terre qui nous interpelle, nous avons constaté que 35.000 hectares se perdent chaque année en République de Guinée. Donc, notre devoir c’est d’accompagner le gouvernement dans son programme de développement et voir comment nous pouvons sensibiliser le maximum de personnes, la communauté en tant que telle, les organes de presse, les autorités, les partis politiques de militer dans le domaine pour freiner le réchauffement climatique. Aujourd’hui, le désert nous guette très fort. Si nous plantons, c’est ce qui peut freiner l’avancée du désert. Donc, il est temps pour nous d’impliquer les parties prenantes pour dire que le réchauffement climatique est une réalité, la terre nous interpelle tous et que le réchauffement climatique bat son plein ], dit Mohamed Aminata Touré.

En ce qui concerne le cas spécifique de Tamita, l’activiste a indiqué que :  »nous avons 4 hectares ici pour le terrain et le lancement a été fait avec 500 plans. Ainsi, je pense que nous allons enchaîner d’autres actions avec les communautés une campagne de sensibilisation des populations contre les feux de brousse sera très prochainement lancée ».

Aimé Césaire Bah

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
elit. leo. ut pulvinar ipsum ante. tempus