Guinée : périlleuse stratégie d’une élite politique (Par Mamady Condé)

Le communautarisme et l’ethno-stratégie sont l’incarnation d’une élite politique incapable de présenter au peuple de Guinée des programmes économiques sérieux à fort contenu social, ce qui explique pour l’essentiel le retard de ce pays malade de ses élites.

La promotion du communautarisme et l’ethno-stratégie qui commence à prendre encore de l’ampleur dans le débat public dans notre pays par la faute d’une élite politique sans scrupule n’est pas de nature à faciliter le vivre ensemble dans ce pays martyrisé par des acteurs politiques en manque d’arguments.

Pourquoi le discours politique est si médiocre dans notre pays ?

Pourquoi la question communautaire s’invite-t-elle dans le débat public en Guinée avec autant d’acuité ?

Quels Discours et programmes avons-nous besoin pour faire face aux souffrances de ce peuple martyr ?

Quel type de débat tenir ?

Comment peut-on expliquer ce retard inacceptable de ce pays malgré son énorme potentiel ?

Que faut-il faire pour inverser cette tendance et créer enfin les conditions de l’émergence économique ?

L’espoir est-il vraiment permis ?

Cette transition peut-elle contribuer à cet objectif ?

La médiocrité du discours et du débat politique actuel dans notre pays s’explique essentiellement par :

  • Le manque de vision de la majorité des acteurs qui animent la vie politique ;
  • L’amateurisme qui caractérise le traitement des sujets d’importance capitale ;
  • Une élite fortement corrompue ;
  • L’obsession d’accéder au pouvoir rien pour s’enrichir illicitement ;
  • L’instrumentalisation de l’ethnie comme arme de combat ;
  • L’absence de programmes crédibles pour la majorité des acteurs à vendre aux populations ;
  • L’incapacité de la plupart des acteurs politiques à mener efficacement le débat public sur les questions économiques et sociales qui intéressent le quotidien des guinéens ;
  • Le clientélisme et le népotisme comme instruments de mobilisation ;
  • Les manœuvres de déstabilisation des régimes en place pour des politiques politiciennes ;
  • Le bas niveau de la majorité des acteurs politiques qui animent la scène politique surtout en matière d’analyse des politiques publiques et
  • La propension de certains acteurs à favoriser les troubles et violences politiques pour des intérêts de politique politicienne, masquer des faiblesses et empêcher le pays de fonctionner.

Le communautarisme et l’ethno stratégie sont les programmes d’une élite politique incompétente en manque d’arguments

La question communautaire qui est aujourd’hui utilisée comme une arme redoutable de conquête du pouvoir par des soi-disant leaders politiques, s’explique essentiellement sans risque de nous tromper par l’incapacité de presque 9/10ème des acteurs qui animent la vie publique dans ce pays à

  • Lire et comprendre le contenu d’un programme économique sérieux ;
  • Elaborer un programme et social et
  • Défendre dans un débat public contradictoire.

C’est pourquoi, pour cacher cette incompétence et abusant du niveau élevé d’analphabétisme des populations, ils sortent comme arme de guerre la communauté et

l’ethnie même s’ils ont conscience que c’est la pire des solutions pour ce pays après l’avoir expérimentée pendant plus de trente-huit ans (38) maintenant.

Ce qui explique le retard de ce pays par l’inconséquence de son élite politique avec pour seul objectif la défense des intérêts personnels au détriment du peuple de Guinée 

Le retard de ce beau pays malgré d’énormes opportunités de développement s’explique en grande partie par l’incapacité de l’élite politique à imposer à notre peuple un comportement favorable à la productivité et à l’efficacité économique et elle n’a pas été capable de donner le bon exemple au peuple à travers les valeurs essentielles dont entre autres :

L’acceptation des lois et des règles ; la discipline ; la promotion du avoir et de la connaissance dans la communauté nationale ; le manque d’intégrité dans la gestion de la chose publique ; Le développement des initiatives individuelles ; l’encouragement et la promotion de l’épargne nationale ; Faire du travail une valeur sure qui donne la dignité et la personnalité ; Encourager l’esprit d’entreprise et lutter contre l’injustice sous toutes ses formes.

Il faut souligner que malgré ce retard causé par des élites et politiques de ce pays en manque d’arguments, un clan mafieux a pu, durant ces quatre (4) dernières décennies, spolier les ressources et richesses de ce pays et laisser croupir plus d’une dizaine de millions de guinéens dans la pauvreté, la misère, le chômage et la paupérisation en créant cette extrême inégalité sociale qui est reconnue par tous les guinéens.      

D’où la demande du peuple des débats plus responsables et utiles car l’ampleur du retard économique et social de ce pays pendant plus de cinq décennies est inacceptable

Le débat qui mérite d’être mené aujourd’hui dans ce pays par les patriotes qui aiment leur pays, c’est le débat contre :

La pauvreté ; le chômage ; la corruption ; la mauvaise gouvernance ; pour l’atteinte de l’émergence économique ; pour la réalisation des infrastructures de base ; pour l’amélioration de la qualité des systèmes éducatifs et de santé ; pout la lutte contre l’ethnocentrisme et le communautarisme et l’incohérence du discours politique.

Évitons d’utiliser les chemins inappropriés pour assouvir des ambitions si légitimes soient elles au détriment du bonheur de ce peuple meurtri par des décennies de sacrifices rien qu’au bénéfice d’une classe politique qui souffre de prouver ses mérites en termes de bilan économique et social en faveur des populations.

 Si pendant plus de 60 ans et en temps de paix on n’a pas pu poser les fondements du développement d’un pays à potentialité immense ; ce serait après l’exacerbation des tensions communautaires, les violences politiques et manifestations que cela serait

possible ? Rien n’est moins sûr. Relevons le niveau du débat et donnons enfin l’opportunité à ce peuple de voir le bout du tunnel.

C’est pourquoi les patriotes doivent jouer leur rôle de contrepouvoir contre des élites politiques corrompus et sans vision pour sauver ce pays 

Refusons de faire le jeu des opportunistes, qui excellent dans les détournements des deniers publics, de semer les germes des tensions ethniques, les violences politiques entrainant des morts de jeunes innocents pour des ambitions égoïstes.  Et puisque nous sommes fermement convaincus que l’émergence économique et le développement ne passeront pas par des fléaux que sont :

Le communautarisme, les tensions ethniques, les violences politiques et l’insécurité ; alors barrons la route aux commanditaires et auteurs de ces fléaux dans notre pays. Ces politiques n’ont ni l’intégrité, ni la compétence, nt l’expertise pour servir avec responsabilité ce pays.

Ce comportement d’une certaine élite politique qui semble avoir perdu complètement de repère a entrainé le pays sur une trajectoire dangereuse et faire perdre tout espoir à un peuple et une jeunesse qui mérite de profiter des opportunités qui s’offrent à eux et plonger la majorité de ses habitants dans la pauvreté ; le chômage chronique ; la mauvaise gouvernance ; les inégalités sociales et la violence politique depuis plus de 5 décennies.

Ce vaillant peuple mérite mieux que les tensions ethniques, les violences et les discours politiques de bas niveau qui n’apportent rien à l’édification d’une nation soudée et forte pour un idéal de développement.

C’est pourquoi, nous sollicitons vivement que les politiques, s’ils ont de la compétence et l’expertise, de présenter au peuple de Guinée des  programmes économiques  sérieux à fort contenu social pour être utiles à ce pays et à ces populations ; qui seront exécutés par des hommes de valeur, intègres jouissant de bonne moralité et non la promotion du communautarisme qui ne profite qu’aux médiocres et aux politiques sans vision pour le pays et animés par l’unique ambition d’enrichir un petit clan par le pillage des ressources érigé en système de gouvernance au détriment du vaillant peuple de guinée.

En exigeant aux politiques des programmes sérieux et non de discours ethniques et communautaristes car les défis sont nombreux 

Pour améliorer la qualité du discours politique compréhensif par le peuple de Guinée, nous demandons auprès des acteurs politiques, de mettre au centre du débat les visions, les programmes économiques et de gouvernance, les bilans contre bilan pour donner au peuple l’opportunité de faire un choix libre et responsable.

Ce peuple vous demande de dérouler sans passion vos programmes économiques et sociaux aux populations pour la conquête du pouvoir politique et non cette bassesse humaine qui consiste à opposer les populations et communautés les unes contre les autres.

Cette demande se justifie par l’échec  de la gestion passée dont revendique légitimement d’ailleurs cette élite politique qui semble  plus se servir que de servir la Guinée  et ce pendant plusieurs décennies, et les données factuelles suivantes ne sont pas là pour nous contredire : Persistance d’un  taux élevé de pauvreté multidimensionnelle  (63%) avec un rang parmi les Dix pays les plus pauvres du monde ; Le taux élevé de chômage chronique dans notre pays (52%) ; la mauvaise Gouvernance érigée en modèle de gestion ; des inégalités sociales inacceptables; classement peu enviable parmi les 20 pays les plus corrompus du monde ; le taux élevé d’analphabétisme (plus de 60%) ; la faiblesse du pouvoir d’achat des guinéens ; classement peu honorable dans l’indice de développement humain(IDH) ; l’incapacité des dirigeants d’entreprises publiques à se passer des subventions publiques(du reste mal gérées) pour cause de mauvaises gestion et l’absence de justice sociale.

Heureusement, de rares politiques font l’exception et méritent le suffrage du peuple de Guinée pour son émergence économique :

C’est l’occasion pour nous de féliciter ces rares politiques dont la parole et l’acte transcende les ethnies et les communautés, qui inspirent confiance (sauf surprise) et peuvent contribuer positivement à la transformation économique et sociale de ce pays au bénéfice des guinéens à savoir : L’Ex Premier Ministre Lansana Kouyaté Président du PEDN, Dr Makalé Traoré, Dr Ousmane Doré, Sidiya Touré et Dr Ousmane Kaba.

Ces politiques patriotes, intègres, compétents qui ont de l’expertise à vendre et l’aura internationale, peuvent contribuer positivement dans le contexte actuel à l’amélioration des conditions de vie des Guinéens et surtout amorcer enfin les conditions de l’émergence économique de notre pays.

Voilà des acteurs politiques qui font l’effort de présenter, secteur par secteur, leur vision pour la Guinée sans passion, sans jamais tomber dans la bassesse humaine que représente la promotion du communautarisme et l’ethno stratégie qui sapent les fondements d’une nation.

Comme cas d’école, Un leader politique de la trempe du Président du PEDN Lansana Kouyaté, contrairement à beaucoup d’autres qui excellent dans l’ethno stratégie, le communautarisme, ce patriote, intègre dont la compétence est reconnue au –delà de nos frontières, qui a fait ses preuves en  Guinée entant que premier Ministre vérifié par les résultats économiques et sociaux obtenus, dans la sous-région entant que Secrétaire exécutif de la CEDEAO et le principal artisan de l’essentiel des réformes d’envergure de cette organisation sous régionale, dans les organisations Onusiennes en qualité de Vice-président des Nations unies en charge de la Commission économique, un riche carnet d’adresse respecté par ses concurrents et reconnu par la majorité des guinéens, dont la personnalité transcende les ethnies vérifié par les actes et la parole entant qu’homme politique, sa maitrise parfaite des problèmes guinéens, son expertise respectée dans la gestion des questions relatives aux relations économiques et financières internationales, la qualité des réseaux et institutions utiles au développement qui lui accordent  leur confiance et dont la façon de faire la politique sans passion rassure les guinéens et donne l’espoir qu’un avenir radieux et l’émergence économique sont  possibles dans notre pays au profit de tous les Guinéens.

Ces données factuelles vérifiables, permettent d’affirmer avec certitude que l’atteinte de l’émergence économique et le développement est possible dans ce pays, il suffit de créer les conditions et cela doit se faire par l’effort combiné de tous les acteurs et patriotes, soucieux de l’avenir de ce pays, d’agir avec conviction et détermination dans le seul et unique but de sortir la Guinée de cet état de pauvreté généralisée, de chômage chronique des jeunes  et des femmes et une population affligée  par des inégalités sociales intolérables.

Nous souhaitons vivement que d’autres politiques à fort potentiel, tels Mr Aliou bah du Model, le President du MPDS Siaka BARRY, Dr Lansana Faya Millimono, le président de FUDEG Mr DIALLO et Mr Mory KABA renforceront cette façon digne et honorable de faire la politique dans notre pays plein d’opportunités mais bloqué dans sa marche vers l’émergence économique et le développement par l’inconséquence et l’incompétence de certains acteurs de son élite politique.

Que nous encourageons à promouvoir des valeurs essentielles pour éviter la faillite économique et sociale de notre pays 

L’intégrité ; le patriotisme économique ; les valeurs de compétence ; la fierté d’appartenir à une nation et un peuple qui mérite le développement et la prospérité et la primauté à l’intérêt supérieure de la nation sont des valeurs à promouvoir par l’élite politique dans notre pays.

Si ces valeurs sont partagées par une élite consciente (ce qui n’est pas encore le cas chez nous), elle pourra, nous sommes convaincus, amener celle-ci à faire la fierté d’un peuple et serait capable de se comparer hisser au rang des  élites des pays qui ont pu relever les défis de la pauvreté, du chômage, de la mauvaise gouvernance et des inégalités sociales dans les pays moins nantis que la Guinée en matière du potentiel de développement.

Les autorités de la transition doivent jouer leur partition pour réussir cette refondation et créer les conditions de l’émergence économique :

Dans l’attente des programmes économiques des leaders politiques qui aspirent gouverner la Guinée, nous souhaitons vivement que les autorités de la transition que nous souhaitons d’une durée moyenne (deux à trois ans), dans la mise en œuvre du programme

de la refondation, que la volonté politique exprimée par la plus haute autorité soit traduite dans les faits par :

  • La Contribution des autorités militaires à assainir la sphère politique guinéenne en accélérant sa mutation par la reddition des comptes dans le respect des lois de la république en privilégiant les intérêts supérieurs du peuple de Guinée qui a trop souffert des méfaits des acteurs qui animent la vie politique dans notre pays.
  • Une vision clairement exprimée de l’élite au plus haut niveau ;
  • La lutte acharnée contre la corruption à tous les niveaux des structures administratives affirmée aujourd’hui au cours de cette transition par la création de la CRIEF qui donne beaucoup d’espoir quad à la nécessaire moralisation de la gestion publique ;
  • La priorité dans la lutte contre la fraude ;
  • Le choix des fonctionnaires compétents et intègres ;
  • La notation des ministères et institutions et les publications des résultats de la notation ;
  • La modernisation de la gestion administrative par la mise en œuvre de plan de carrière qui élimine dans le choix des cadres, les copinages, le népotisme et le clientélisme pour plus de performance de l’appareil administratif pour qu’il joue effectivement le rôle d’une administration de développement ;
  • Favoriser le culte de l’excellence où la rémunération est basée sur les résultats et l’impact des actions menées évaluée s à des intervalles réguliers ;
  • Rendre effective l’égalité des chances pour tous les fils de Guinée qui est un indicateur de justice sociale dans notre pays et
  • Renforcer les capacités et rendre plus indépendantes l’ensemble des institutions de contrôle pour moraliser la gestion publique.

Pour donner à notre peuple les raisons d’espérer et jouir enfin des énormes richesses de ce pays :

L’heure n’est plus aux discours communautaristes, de haine, de tensions politiques mais plutôt à l’apaisement, à la réconciliation de tous les Guinéens quel que soit le bord politique pour un idéal commun : la prospérité du peuple par le travail dans la paix et la stabilité. C’est ce dont nos populations ont besoin aujourd’hui dans un pays qui a tout pour rendre ses habitants prospères si la qualité de la Gouvernance s’améliore dans un contexte de paix et de sécurité.

Vivement, que cette période transitoire soit mise à profit pour mettre en œuvre les fondements de l’émergence économique de ce pays au bénéfice exclusif de la majorité de ses fils car ce peuple ne mérite pas cet état de pauvreté et d’inégalité sociale qui affecte plus d’une dizaine de millions de Guinéens par la faute de son élite qui a montré ses limites depuis plus de 40 ans.

L’espoir est permis, car la volonté politique des autorités de la transition pour une refondation de l’Etat et surtout la nécessaire prise de conscience de l’élite sur des valeurs essentielles est un facteur déterminant. Les deux ou trois prochaines années nous édifierons sur l’impact réel de ces réformes sur les conditions de vie des guinéens.

Pour conclure :

Une évidence acceptée de tous les guinéens est cette affirmation : « un petit nombre de guinéens abuse des richesses du pays et appauvrit plus de dix millions de nos compatriotes et persiste à vouloir perpétuer cette pratique. »

Nous pensons sincèrement qu’il n’y a aucune raison objective qui puisse empêcher notre pays de sortir dans cet état de pauvreté et de manque de développement. On peut chercher la cause du retard dans la façon de faire de la politique dans notre pays.

L’émergence économique ne se décrète pas. Vivement aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain se pose avec acuité la réflexion sur le rôle et l’importance de ce qu’on qualifie d’élite politique dans le développement économique et social de notre pays qui, malgré tout ce potentiel n’est pas toujours cité après plus de 60ans de souveraineté politique comme une référence en matière de bonne gouvernance, de réussite économique et sociale, de prospérité, de justice sociale et de stabilité politique. C’est vraiment triste et humiliant et cela ne peut plus durer si les patriotes de tout bord se mobilisent et amener les guinéens par la sensibilisation à penser uniquement nation pour faciliter la réalisation de nos politiques de développement économique et social.

C’est pourquoi, la question que mérite une attention particulière dans notre pays est celle de savoir : avons-nous besoin de quel type d’élite politique pour l’émergence économique et le développement ? Répondre à cette question permettra à ce pays, nous l’espérons vivement, d’amorcer enfin, un développement économique et social qui profite à tous les Guinéens.

                                                                                                                            

 

Par Mamady Condé

Economiste/M2BANQUE.FINANCE/ETUDES DE DEVELOPPEMENT /condemamady2007@gmail.com

628 10 63 05/669 08 25 29

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
dictum Curabitur felis ut non ipsum libero. Donec