Guinée : une quantité de tramadol saisie par les Services spéciaux

Le secrétaire général des Services Spéciaux Colonel Abdoul Malick Koné a procédé à la présentation d’une quantité de tramodol qui s’élève à 157.000 comprimés ( de 225 mg 200 mg,50 mg et 5 mg ) notamment en présence de la presse  ce mardi 05 juillet 2022 au siège dudit service.

C’est dans un magasin sur la corniche de Madina, que cette substance toxiques a été saisie par les agents des Services spéciaux, grâce au déploiement d’une enquête faite avec méthode et patience, dit-on.

Le secrétaire général de Services spéciaux, colonel Abdoul Malick Koné, nous parle des conséquences de tramadol, une substance dangereuse, avant de revenir sur la stratégie de saisie de cette quantité par ses agents.


« Les comprimés Tramodol sont les dérivés des drogues dures de l’opium. Leur consommation entraîne une forte dépendance, ça entraîne de la criminalité, du viol part-ci. On se met à pied d’œuvre pour lutter efficacement avec tout le service contre ce fléau qui est la drogue et ses dérivés. La criminalité organisée c’est notre fer de lance. On lutte contre ça pour le bien de la population. On a eu des informations selon lesquelle qu’il y a certaine quantité de tramodol quelque part dans un magasin. On mené nos investigations à l’issue, on vraiment trouvé les produits étaient là, ça été validé juridiquement, on n’a eu les accords nécessaires en respectant le droit de la défense, les principes libertés individuelles et collectives,ce qui nous a amené à la saisie de cette quantité et de la personne qui détient ces produits… ».

Poursuivant son intervention, le colonel Abdoul Malick Koné, Secrétaire général des Services spéciaux, explique que tramadol n’est pas un médicament mais plutôt une drogue.

« Ce n’est pas du médicament, c’est la drogue carrément des dérivés qui entraînent une forte dépendance. Ça peut entraîner la mort par arrêt cardiaque, donc si vous voyez souvent les gens ils dorment la nuit, le lendemain ils ne réveillent pas. c’est les genres de médicaments qui occasionnent. Tramadol c’est les dérivés des drogues dures comme l’opium, la cocaïne etc…. Ces substances quand vous les consommez il y a une dépendance qui se crée, il y a une addiction. Donc vous arrêtez de prendre, ça crée une overdose donc vous êtes obligé de les prendre pour avoir les mêmes effets, la même stimulation, la même joie de vivre. Et dès que vous cessez de prendre alors là vous êtes malade.
C’est ça la drogue… ».

A noter que selon le Secrétaire général des Services spéciaux, Abdoul Malick Koné et ses hommes sont résolument engagés à lutter contre le fléau de la drogue, la criminalité organisée, les faux médicaments et d’autres maux qui affectent les institutions et la population guinéenne.

Aimé Césaire Bah

628 56 84 52

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
consequat. efficitur. consectetur fringilla elementum ante. Donec