Le procès du 28 septembre ouvre portes et fenêtres sous une cérémonie solennelle

Le procès du massacre des opposants guinéens en 2009 au grand stade de Conakry dont les victimes sont au nombre de [150] selon Amnisty international, a ouvert portes et fenêtres ce mercredi 28 septembre 2022 à Conakry, se faisant à la dimension d’une grandiose cérémonie, notamment présidée par le ministre de la Justice Alphonse Charles Wright et connaissant la présence du procureur de la CPI Karim Ahmad Khan.

Cette ouverture du procès très attendu par les victimes a démarré en présence des présidents des institutions de la transition dont celui du Conseil national de la transition Dansa Kourouma et également des membres du Gouvernement de la transition.

Après les discours des officiels à l’occasion, l’ouverture du procès a démarré avec l’entrée dans la salle d’audiences les accusés sous l’escorte d’une cohorte pénitentiaire, quelque célèbres prevenus sont:  l’ancien chef de la junte capitaine Moussa Dadis Camara et de son ex-aide du camp Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, colonel Moussa Tiéboro Camara…

Après la lecture d’un long réquisitoire par un des juges au procès, le président de la Cour a procédé à la déclinaison des identités des prévenus et des charges contre eux.

Ce début du procès a connu l’objection soulevée par les avocats de la défense et ont été soutenus par ceux de la partie civile, des plaidoyers qui ont poussé le président de cette Cour ad hoc à reporter les audiences de fond au 4 octobre prochain afin que les parties au procès puissent être en possession des documents de leurs clients.

 

PAR IDRISS DIALLO 

 

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
fringilla id tempus Praesent amet, mattis