Situation sociopolitique : Alexis Traoré du PEDN évoque la vision de son parti…

Le secrétaire administratif de la fédération du Parti de l’espoir pour le développement national ( PEDN) de la commune de Matam, Alexis Traoré, s’est livré à Alerteur.com, concernant la vision et les activités politiques de son parti par rapport aux 24 mois retenus comme durée de la transition.  C’est dans cette optique le Premier ministre Bernard Goumou a initié une tournée aux sièges des partis politiques dont le celui du PEDN de Lansana Kouyaté.

 Dans cet entretien, Alexis Traoré affiche son ambition pour que le PEDN soit à la tête de la commune de Matam.

Réactions !

« Pour la stratégie du parti, vous savez dans chaque commune, il y a une fédération, et chaque fédération, a sa propre stratégie. Parce que les réalités des communes sont différentes. Je ne peux pas néanmoins déballer ici nos stratégies, parce que nos adversaires ont les oreilles tendues.  Notre stratégie principale tourne au tour de notre Président Lansana Kouyaté. 

Notre président a une image très facile à vendre. Nous parlons souvent de son passé, de son présent et de ce qu’il est capable de faire dans le futur. Celui qui a semé le riz dans le passé, c’est sûr dans le futur, il doit moissonner le riz. Donc, le président Kouyaté, dans son passé, il avait fait beaucoup de choses. Quand il était Premier ministre, le prix des denrées alimentaires avait baissé, l’inflation était à 40%, elle a chuté jusqu’à 15 à 12 %, le dollar était à 9 mille fort, il a réussi à ramener le dollar à 4 mille francs, il a octroyé les bus aux étudiants, il a été le premier à envoyer les lampadaires pour les éclairages publics en Guinée », défend son leader Lansana Kouyaté.

Sur la même ligne de défense, l’intervenant dit être satisfait des 24 mois, et de réitéré que cela a été toujours la position du PEDN, ensuite appelant les autres coalitions à revenir à des meilleurs sentiments, comme dira-t-il, afin qu’ils puissent éviter des discussions inutiles.

Parlant des visites du Premier ministre Dr Bernard Goumou dans les sièges des partis politiques, le secrétaire administratif s’en félicité. « C’est une tournée salutaire, vous savez, sur les 23 coalitions, 18 ont reçu les trois facilitatrices. Ce qui est très significatif. Le passage du Premier ministre ne fera que fortifier la mise en œuvre de ce dialogue, il a toujours eu la main tendue et pour moi, c’est une opportunité à s’en saisir », dit Alexis Traoré, secrétaire administratif du PEDN à Matam.

Pour terminer le jeune politique du parti de l’espoir pour le développement national, Alexis Traoré lance une invite au FNDC d’arrêter les manifestations pour que cette transition soit pacifique.

« Il demande encore 24 mois comme durée de la transition, j’invite le FNDC d’arrêter leurs manifestations parce que, dit-il, les revendications auxquelles ils ont investi, le PEDN ne se reconnaît pas dans ses revendications Quand nous prenons par exemple, la liste des membres du CNRD, cela ne peut pas empêcher le dialogue, et je ne comprends pas pourquoi, on peut dire d’abandonner les poursuites judiciaires contre certains acteurs politiques.  Laissons la justice faire son travail, nous avons tous sollicité que la justice soit la boussole et restons derrière cette boussole.  Nous sommes dans une transition, nous voulons une transition apaisée.  Ce qui est mieux, c’est allé discuter au tour de la table. C’est au tour de cette table que nous pouvons tout dire mais, les manifestations là engendrent la violence et, la violence engendre la déchirure.  Il faut qu’on évite que le peuple se déchire.  Nous sommes dans la transition, la transition est très fragile, il faut qu’on soit plutôt uni au tour de la table, afin qu’on puisse avoir des vraies solutions », ajoute-t-il.

 

Aimé Césaire Bah

 

655 24 14 58

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !