Samedi politique en Guinée : de l’UFDG, l’UFR et PADES de Dr Ousmane Kaba, la thématique est la même… « tous contre le 3e mandat… »

En image, Cellou Dalein Diallo de l'UFDG, Sidya Touré de l'UFR et Dr Ousmane Kaba du Parti PADES.

En Guinée, la journée de samedi est souvent traditionnellement un jour de rencontres politiques au niveau des quartiers généraux des partis politiques, où leaders et militants se longent dans la ferveur pour dénoncer les « dérives » du pouvoir d’Alpha Condé et la velléité pour ce dernier de « changer » la Constitution. Selon notre reporter, les thématiques aux QG de l’UFDG, l’UFR et le PADES de Dr Ousmane Kaba, portaient entre autres, sur le 3 e mandat, le soutien au FNDC et le recrutement d’un opérateur technique par la CENI (…).

À l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le Parti de Cellou Dalein Diallo, donne l’importance au Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), et le soutient dans ses perspectives de combat contre toute possibilité pour Alpha Condé de se maintenir au pouvoir au-delà de 2020, et appelle ses militants à la mobilisation.

« Nous avons rappelé que toute l’action de l’UFDG dans le cadre de la lutte contre le 3ème mandat s’inscrira dans la dynamique du FNDC. L’UFDG ne fera en son nom aucune manifestation, n’obéira à cet objectif qu’au mot d’ordre du FNDC… », martèle Cellou. Et de révéler : « instruction a été donnée à toutes les structures à la base et à l’extérieur du pays de se mettre à la disposition du FNDC et de ne mener le combat contre l’assassinat programmé de notre démocratie (…) Alors, soyez rassurés mes jeunes frères qu’à l’UFDG, vous avez un appui fort. L’UFDG, tous les militants, tous les sympathisants de notre parti sont prêts à répondre au mot d’ordre que le FNDC lancera et lorsque le FNDC le lancera… », lance pour sa part le président de la deuxième force politique du pays, M. Cellou Dalein Diallo.

À l’Union des forces républicaines (UFR), la thématique était polarisée sur le recrutement d’un opérateur à la Ceni. L’opérateur Inovatrix, qui, en tout vraisemblable, procédera prochainement à la révision du fichier électorale. Mais le vice-président de l’UFR, M. Ibrahima Bangoura, d’ores et déjà dénonce !

« Si Inovatrix est choisi, ça veut dire qu’ils veulent aller au 3ème mandat, il n’y aura pas d’élections dans le pays. Donc nous avons la même position, le 3ème mandat, on ne veut pas. Si Inovatrix est choisi, on n’est pas d’accord. Inovatrix c’est Gemalto ; Gemalto c’est Inovatrix. Les deux sont les mêmes. On ne sera pas d’accord qu’on choisisse Inovatrix… », dénonce pour sa part, le vice-président du Parti de M. Sidya Touré.

Chez le Parti PADES de Dr Ousmane Kaba, l’ancien proche d’Alpha Condé, la fermeté de langage contre le régime est coriace.

Dr Ousmane Kaba : « aujourd’hui, la Guinée qui se bat s’appelle FNDC. Le combat que nous engageons aujourd’hui, c’est un combat pour la jeunesse de Guinée. Parce que les jeunes ont besoin de deux choses essentielles qui manquent aujourd’hui dans ce pays : la bonne éducation et l’emploi. La jeunesse guinéenne manque d’éducation malheureusement. C’est le pays qui dépense le moins pour l’éducation de ses enfants. Sachez qu’en Guinée le budget alloué à l’éducation n’est que de 13%. Dans tous les autres pays qui nous entourent, c’est 35 à 40%. Ça veut dire que dans ce pays, on ne prépare pas suffisamment l’avenir des enfants. En Guinée, tous les jeunes son chômeurs. Parce que le gouvernement guinéen n’est pas capable d’encourager la création d’emploi par les entreprises… »

 

Dian Bah pour www.alerteur.com
628 56 84 52

 

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
eleifend leo Curabitur diam Praesent Sed mi, ante.