Macron face à la montée du sentiment anti-français en Afrique

Le sentiment anti français, est toujours aussi fort sur le continent africain. La France, qui a été chassée du continent, a mis en place un plan visant à appauvrir ses anciennes colonies.

Pour les gouvernements français, il fallait poursuivre leur entreprise colonisatrice en empêchant l’indépendance économique du continent. L’entreprise destructrice de l’économie africaine, a été encouragée par la présence à la tête de certains Etats africains de dictateurs installés et protégés par la France. Les dernières élections libres et démocratiques, qui ont porté des présidents légitimes à la tête de certains grands pays africains ont sonné le glas de la Françafrique.

Ces derniers mois, lors des mouvements de protestation, les jeunes du continent s’en prennent à la France et à ses dirigeants. La France est responsable des maux économiques et sociaux qui rongent le continent noir. La nouvelle génération dit non à la France. Les pancartes qu’ils brandissaient disent << Non au néocolonialisme français>> ou << Macron, missionnaire des nostalgiques du colonialisme>>. Macron qui s’apprête à effectuer un voyage périlleux en Algérie, puissance montante, qui force le respect de tous ,devrait tirer les leçons de ce sentiment anti-français et d’analyser, cette hostilité 60 ans après les indépendances, chez une génération qui n’a jamais connu l’époque coloniale. Il devrait aussi méditer sur cette phrase de l’un de ses prédécesseurs, l’ancien président Jacques Chirac, << La France repose sur les recettes venant d’Afrique, pour ne pas sombrer dans l’insignifiance économique>>.

Par Algérie 54

l'équipe de rédaction
Nous sommes un site d’informations du droit guinéen, créé dans le but d’apporter une valeur ajoutée au traitement correct de l’information générale. Une équipe dynamique est à votre disposition 24/24 !
error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
massa vel, elit. libero. ante. ut felis