Probable augmentation du prix du carburant – un responsable du PADES réplique : « le mensonge au sommet de l’État, la vérité établie de l’homme d’Etat, l’économiste Dr Ousmane KABA »

Après la surprenante révélation de Dr Ousmane Kaba, affirmant que « l’Etat guinéen ne subventionne pas le carburant », la controverse s’est installée dans la cité, le gouvernement, à travers son porte-parole, Tibou Kamara, a défendu la thèse selon laquelle le gouvernement continue à subventionner le carburant. Le ministre des Hydrocarbures, Zakaria Coulibay, passe en ce moment dans les émissions de radio pour martelant l’ancienne vérité qui consiste à dire que l’Etat guinéen déploie des efforts pour subventionner le carburant. Au-delà des propos de défense de la part des gouvernants, voilà cette autre attaque d’un responsable du Parti des Démocrates pour l’espoir (PADES), en la personne de Mohamed Fitho Diakité. Une sortie du moins au vitriol !

[Les élections sont terminées. La planche à billet pleuvait de partout. Les conséquences, l’inflation galopante et la déflagration de la monnaie nationale, entraînant la flambée des produits de premiers nécessités. La pauvreté frappe, le peuple résiste en murmurant.

L’État, n’ayant plus de solution, après avoir perdu toutes crédibilités auprès des bailleurs de fonds, la seule possibilité pour lui, c’est d’augmenter le prix de carburant.

Faisant croire au président de la République, au peuple souverain de Guinée et à la communauté internationale, que l’État subventionne le carburant. Le mensonge a trop duré. Le cours d’économie qu’a enseigné Dr Ousmane KABA a ressorti la malhonnêteté de la classe dirigeante vis à vis du président de la République, du peuple et de la communauté internationale.

La direction du vent est mauvaise. Un ministre d’État à la présidence, conseiller spécial du président de la République, ministre de l’industrie et des PME, n’ayant aucune formation de base, ni en économie, ni en droit, loin de la politique dont les raisonnements sont toujours en dessous de la ceinture, s’investi dans le langage politique qui pour lui est destiné à rendre vraisemblable les mensonges respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent.]

 

  1. DIAKITÉ Mohamed.

 

error: Ce site est protéger par simer-gn !!!
Lorem eget felis elementum justo Sed risus non Curabitur mattis Aenean